Presse

Communiqué de presse:


7'610 signatures récoltées

Victoire d’étape importante pour l’association URBADEM qui, le 14 janvier dernier, lançait son Initiative populaire « Pour un Urbanisme plus Démocratique ». Le nombre de signatures nécessaires pour déposer notre initiative à la Chancellerie est atteint et même largement dépassé avec plus de 7'610 signatures (5’294 valables étaient nécessaires). 

Rappelons que cette initiative ambitionne d’enrayer l’enlaidissement de certains quartiers au profit d’un urbanisme plus démocratique, plus humain et de qualité en donnant plus de pouvoir aux Communes genevoises, respectivement aux Citoyens de celles-ci en matière de Plan Localisé de Quartier.

Reconnaissons qu’au moment du lancement de celle-ci, nous étions loin de nous imaginer les difficultés que nous allions rencontrer pour la récolte de signatures avec le Covid 19.

Plus de 80 % des Assemblées générales de nos comités d’associations auxquelles nous devions participer pour récolter des signatures furent annulés. Dès le mois de février déjà, nous avons rapidement ressenti que les préoccupations de nos membres et de la population en général était focalisée sur l’évolution de la pandémie mais pas vraiment sur notre initiative… ce qui était tout à fait compréhensible. Cette situation nous a conduit à revoir fondamentalement nos plans d’actions.

C’est ainsi que nous avons créé une équipe de choc compétente et motivée pour aller sur le terrain et les marchés récolter des signatures auprès de la population. 

Cette démarche de proximité nous a apporté énormément d’informations sur le poult de la population en matière d’aménagement. Elle nous a conforté dans nos actions, nos objectifs et notre vision de l’aménagement à Genève. 

Nous pouvons sans risque dire que plus de 90 % de la population qui prenait le temps de lire ou d’écouter nos arguments adhéraient fondamentalement aux idées et signaient l’initiative. Ces mêmes personnes ont émis le souhait, souvent avec véhémence, que nous allions plus loin encore pour faire cesser les destructions et la baisse de la qualité de vie à Genève. 

Et maintenant ? Dans l’attente de la votation et pour la gagner il s’agit de :

  • convaincre la population qu’elle peut agir directement sur la qualité de son environnement et des constructions qui sortiront de terre ces prochaines années. C’est aussi remettre en cause l’organisation actuelle de l’Etat et le contraindre à vraiment intégrer l’avis des communes et de la population dans les projets. 
  • repenser  la réalisation de projets aussi contestables que ceux des Vernets, de la promenade Charles Martin, des Allières, du quartier de Surville, du Mervelet,….. Cette pratique qui a vu pousser à Genève des barres d’immeubles sans âme au détriment de quartiers riches en histoire et harmonieux.
  • d’aider les Communes et leurs habitants à prendre conscience de leur nouveau pouvoir et de leurs nouvelles responsabilités. On ne passe pas sans risque, après des décennies de déresponsabilisation, d’un statut de spectateur à celui d’acteur avec des prérogatives claires. 

Pour finir, nous souhaitons transmettre tous nos remerciements à toute et tous pour votre contribution, votre, temps et/ou votre soutien financier. C’est très largement grâce à tous ces soutiens que nous avons gagné cette première étape. Nous mettrons bien entendu tout en œuvre pour gagner la plus importante, celle des votations. C'est grâce à vous que l'on a gagné cette première étape. 

Merci et encore merci.

Dix-huit mois devraient nous séparer des votations, c'est à la fois loin dans le temps et court pour une équipe de bénévoles. Il nous faut d'ici là, pouvoir récolter des fonds pour assurer notre présence sur Internet, les affiches ainsi que a presse (écrite ou en ligne) et mettre en place un marketing efficace. Merci donc de continuer d'alimenter notre compte postal dont l'IBAN est CH72 0900 0000 1541 1555 4 en faveur de l’Association pour un Urbanisme plus Démocratique à Genève, Place des Philosophes 10, 1205 Genève.

www.urbadem.ch

Alain Burri
Président d'Urbadem

Christian Gottschall
Vice-président d'Urbadem

Où signer l’initiative Urbadem.ch qui permettra de conserver nos arbres et nos maisons patrimoniales ?

Bonjour,

Entre vendredi et aujourd’hui, les personnes abonnées au magazine Pic-Vert ont dû le recevoir dans leurs boîtes aux lettres.

Vous y trouverez un point de situation sur notre initiative en page 9 et 10 et l’initiative elle-même en page 11 et 12.

Vous pourrez découper la page 11 (toute la page A4 SVP), la signer, la plier en deux (l’adresse et l’affranchissement doivent rester lisible) et nous la renvoyer par la poste (elle est déjà affranchie et il suffit de la glisser dans une boîte aux lettres).

Comme vous le savez, il nous manque encore 2'000 signatures pour être sûr de faire passer cette initiative.

Nous comptons donc sur vous afin que les Genevoises et Genevois puissent enfin décider de leur avenir en matière d’urbanisme… afin de mieux préserver les arbres et les maisons patrimoniales !

Pour celles et ceux qui ne reçoivent pas le magasine, vous pouvez le télécharger sur le site de Pic-Vert : https://geneve.assprop.ch/wp-content/uploads/2020/05/pic-vert-129.pdf

Pour celles et ceux qui ne reçoivent pas le magasine, vous pouvez consulter le site Internet www.urbadem.ch.  Et télécharger l’initiative sur http://www.urbadem.ch/sites/default/files/initiative-urbadem_a4.pdf

Nous serons aussi présent sur les marchés genevois aux dates suivantes :

  1. Marché de Carouge, sur la place de la Sardaigne près de la sortie piétonne du parking du côté église, le mercredi 24 juin entre 8h30 et 12h30.
  2. Marché de Rive (boulevard Helvétique), en face de la vitrine Buzzano côté Cours de Rive, le samedi 27 juin entre 8h30 et 12h30.
  3. Marché de Plainpalais, vers la sortie piétonne du parking côté tram, le dimanche 28 juin entre 8h30 et 12h30.

Nous aurions aussi besoin de volontaires pour nous aider à tenir les stands de signatures sur les marchés genevois, merci de me contacter directement sur administration@urbadem.ch

Merci et à bientôt

Meilleures salutations

Alain Burri

Président du comité d’initiative Urbadem.ch

PS. Si vous organisez les AG de vos associations, on vient volontiers présenter notre initiative à vos membres.

Encore 2'000 signatures pour faire aboutir notre initiative

Depuis le 11 mai, la vie commence à reprendre le dessus suite au Covid 19. Il est temps de relancer notre initiative qui a souffert des restrictions imposées à la population. En effet, la grande majorité de nos réunions d'informations et de collectes de signatures dans les rues et les lieux publics ont été annulées. A l'heure actuelle il nous manque encore environ 2'000 signatures pour faire aboutir cette initiative qui doit permettre au citoyen de décider démocratiquement des formes urbaines que prendront les projets de construction dans leur commune une fois les terrains déclassés (et pour autant qu’ils le soient).

Des tours en béton ou un habitat arboré à taille humaine ?

Vous aimez les arbres et désirez les conserver ? Vous aimez le vieux Carouge plutôt que les tours de Carouge ? Vous aimez les aménagements paysagers ou plutôt les cours en béton ? Vous désirez un lieu de rencontre dans votre quartier, une nouvelle place de jeu pour vos enfants ou des parcs publics ? Vous adhérez au projet de Surville ou vous auriez souhaité un aménagement plus respectueux de l’humain et de la végétation ? Cette initiative vous permettra de définir et choisir comment votre quartier se développera. A Genève la population vote sur les moindres détails (impôts, circulation, éducation, culture, etc.) sauf en matière d'urbanisme et d'aménagement du territoire qui reste une prérogative purement cantonale. Même les votes communaux sont majoritairement ignorés lorsqu'ils ne vont pas dans le sens voulu par l'Etat.

Aujourd'hui l'Etat présente et impose, demain il devra accepter le choix des habitants.

L’aménagement proposé par le Canton ne fait plus l’unanimité. Il est même rejeté par une majorité grandissante de la population qui ne supporte plus les destructions du patrimoine végétal et bâti. Les récents échecs en votes populaires des projets de densification au Petit et Grand-Saconnex, à Meyrin et Vernier en sont la preuve. Pour conforter cette tendance et changer en profondeur les modèles de construction imposés par l’Etat, notre initiative propose de donner la voix à la population des communes concernées par un projet de construction.

Des alternatives à portée de tous.

Pour élaborer un nouveau quartier ou le transformer, il suffit d'associer un urbaniste (il y en a plusieurs dizaines dans le canton) à cette démarche, reprendre les éléments d'études techniques élaborés par le Canton comme base de travail et adapter le résultat selon les vœux des habitants et les lois existantes. L’expérience nous montre que, si cette tâche nécessite de l’engagement et du temps (plusieurs semaines ou mois), elle passionne les habitants avec des résultats souvent bien équilibrés. L’investissement financier d’une telle démarche reste tout à fait raisonnable pour une association et ne représente presque rien au niveau d'une commune qui peut sous-traiter cette tâche à un bureau privé si elle ne possède pas les compétences internes pour le faire.

A titre d’exemple, dans notre canton, plusieurs quartiers ont décidé de prendre leur avenir en main. Ils ont décidés de mandater des urbanistes pour proposer des alternatives qui tiennent compte à la fois des demandes de l'Etat en matière de nombre de logements mais aussi de la nature, du patrimoine et de la future qualité des lieux. Pour un budget situé entre 25'000.- et 35'000.- des images directrices alternatives ont été proposées notamment à la promenade Charles Marti en Ville de Genève et à Malagnou Paumière à Chêne-Bougeries. Dans ces deux cas, le nombre de logements était conservé, voir même augmenté ! On y trouvait une meilleure protection du patrimoine, la création d'un parc et une meilleure qualité de l'habitat avec des appartements traversant au lieu de logement mono orienté. Résultats : tant en ville de Genève qu'au niveau cantonal, la concertation s'est limitée à une écoute bienveillante ou à des modifications de projets mineurs ce qui est très frustrant alors que nos élus nous vantent la concertation mise en place… !

Avec notre initiative, de manière très démocratique, la population de la commune concernée auraient eu le droit et le pouvoir de choisir le projet à réaliser. Toutes les communes genevoises ont leurs caractéristiques et leurs spécificités. Elles méritent donc un aménagement différencié qui leur convient et qui répond aux attentes de la population.

Et plus rapide…

Les opposants de notre initiative crient au blocage complet des décisions ! C'est au minimum de la mauvaise foi, voir complètement faux. Actuellement un projet de PLQ met en général 15 ans à se réaliser souvent contre l’avis des habitants directement concernés qui ont utilisé tous les moyens juridiques à leur disposition pour se battre. Notre initiative impose un délai de 12 mois pour présenter un projet alternatif qui aura été élaboré par et pour les citoyens concernés. Nous parions ainsi que son délai de réalisation pourra être réduit et les oppositions éventuelles fortement réduites voire inexistantes.

Initiative toujours valide avec un nouvel objectif au 30 juin.

Le délai pour la récolte des signatures a été suspendu le 20 mars 2020 suite au Covid 19. Nous n’avons à ce jour aucune information de l’Etat sur un nouveau délai mais nous nous sommes fixés un nouvel objectif au 30 juin 2020. Nous devons donc utiliser le seul moyen à notre disposition aujourd’hui : notre réseau associatif et nos membres.

Même si les délais de retour notés sur les feuilles d'initiatives ne sont plus valides. Nous vous prions de nous les retourner le plus rapidement possible. A ce stade, il suffit que chaque lecteur n'ayant pas encore signé cette initiative, le fasse et nous la renvoie pour réussir notre pari ! Merci de votre soutien afin que nos villages et canton conservent ce qui peut encore l’être de leurs identités et leurs patrimoines bâti et végétal.

Vous manquez de feuille d’initiative ? Vous pouvez appeler le secrétariat de Pic-Vert au 022 810 33 20 qui se fera un plaisir de vous en envoyer gratuitement.

Bonne santé à tous,

Alain Burri

Président du Comité d'Initiative

 

Initiative à retourner, point de situation et nouveau délai.

Bonjour,

Notre initiative "pour un urbanisme plus démocratique à Genève" est prise dans la tourmente  du  Covid 19. En effet, notre tournée d’explication dans les différentes associations de quartier n’a pu être effectuée comme nous le souhaitions. Pratiquement toutes les séances ont été annulées.

Les résultats intermédiaires au niveau des signatures pour l’initiative sont insuffisants. Aujourd'hui, nous sommes à environ la moitié des signatures nécessaires pour atteindre le chiffre de 6’000 !

Heureusement, la Confédération suivie du Canton ont pris la mesure des difficultés à récolter des signatures lorsque l’on ne peut plus rencontrer les gens.  Les dates limites pour déposer les initiatives et les référendums ont été repoussées. Cette suspension est effective depuis le 20 mars.  Nous n'avons pas de dates butoirs même si nous supposons qu'elles ne devraient pas aller au-delà de la fin avril, voir éventuellement en mai.

Le délai de renvoi au 10 avril qui est noté de nos feuilles d’initiative est donc repoussé 4 mai par le comité d’initiative (les feuilles d’initiative envoyées/distribuées restent donc valable).  Nous vous remercions de nous envoyer toutes les feuilles signées en votre possession afin que nous puissions réaliser un décompte intermédiaire le plus précis possible.  Nous devons donc encore fournir un effort pour faire aboutir cette initiative si importante pour l’avenir urbanistique de Genève.

Comme il est toujours déconseillé de se rencontrer lorsque ce n’est pas indispensable, notre seul moyen de récolter de nouvelles signatures est de téléphoner à ses proches, à ses voisins ou toutes autres personnes susceptibles de pouvoir signer cette initiative.  Pour mémoire, tous les membres de Pic-Vert et de nos diverses associations partenaires ont reçu l'initiative dans notre magazine.  Un tout ménage a également été envoyé dans toutes les communes suburbaines de Genève.

Il suffit que chacun de nos membres convainque une seule personne pour récolter le nombre de signatures nécessaires !

On doit donc y arriver !

Vous n'avez pas ou plus de feuille d'initiative ? Vous pouvez toujours prendre contact avec le secrétariat de Pic-Vert au 022 810 33 20 ou de télécharger  (recto-verso) l’initiative à l’adresse suivante : https://www.urbadem.ch/sites/default/files/initiative-urbadem_a4.pdf

Quelques réponses aux questions les plus souvent posées par certains élus :

Cette initiative va encore allonger les délais de construction ! : C’est faux ! Actuellement le processus de PLQ met environ une dizaine d’années pour aboutir. Les nombreuses oppositions en sont une des raisons. Avec notre initiatives, les parties devront trouver un compromis qui tiennent compte le plus possible des intérêts de chacun et limitera ainsi les nombreux recours.  S'il n'y a pas d'entente possible entre les parties et les différents projets, les communiers voteront sur le projet qui leur conviendra le mieux.

Le coût d'un projet alternatif situé entre 25'000 et 35'000 est largement sous-évalué :  Deux projets alternatifs d'assez grande envergure (projet de la promenade Charles-Martin en Ville de Genève, projet de Malagnou-Paumière dans la commune de Chêne-Bougeries) ont été réalisés à la satisfaction des mandants et ont respecté ces budgets.  Un certain nombre d'architectes urbanistes sont tout à fait aptes à réaliser de telles projets en concertation avec les habitants du lieux concernés et les autorités. 

Vous avez d'autres questions ? N’hésitez pas à nous les poser par retour d’E-mail.

Le comité d'initiative dans son ensemble vous souhaite une très bonne semaine, en version cocooning.

A bientôt

 

Alain Burri

Président du comité d’initiative pour un Urbanisme plus Démocratique à Genève

Pic-Vert soutient l'initiative pour un "Urbanisme plus Démocratique à Genève"

Chers Membres de Pic-Vert,

Vous allez recevoir (ou avez déjà reçu) dans votre courrier la cotisation annuelle Pic-Vert accompagnée cette année de l’Initiative "Pour un Urbanisme plus Démocratique à Genève" et de l'invitation à notre prochaine assemblée générale du mois de mars prochain.

Après avoir obtenu l'accord de tous nos délégués de quartier, suivi de 18 mois de préparation, nous avons lancé le 14 janvier la récolte de signatures pour cette initiative très importante pour l’avenir du canton de Genève.

Vous trouverez toutes les informations utiles sur le lien :  http://www.urbadem.ch

Vous pouvez également "aimer" notre page Faceboock : https://www.facebook.com/urbadem.ch/

Genève est le seul canton ou les communes et les citoyens ne sont que "consultés" sans avoir le droit de décider de leurs aménagements.

Avec notre initiative, les citoyens et les communes seront consultés et pourront donner un préavis contraignant pour l’Etat.

Ils pourront également proposer un ou des projets alternatifs dans un délai de 12 mois.

Que se passe-t-il en cas de projets multiples ? Un vote communal sera organisé pour sélectionner le gagnant sur le principe du concours d'architecture.

Aujourd'hui, il est essentiel de tenir compte des arbres, de notre biodiversité et du patrimoine bâti existant avant de systématiquement faire table rase du passé. Nous ne pouvons plus continuer à détruire notre canton comme actuellement.

C'est l'objectif de notre initiative.

Tous les citoyens qui votent sur le canton de Genève peuvent signer cette initiative et nous la retourner avant le 20 avril 2020.

Pour arriver à récolter les 6'000 signatures, nous avons besoin que chaque membre de Pic-Vert s'engage et fasse signer ses proches, ses amis, ses connaissances.

Merci d’avance pour votre aide

Alain Burri

Président du comité d’initiative pour un Urbanisme plus Démocratique à Genève

Débat: Le Grand Genève à Chaud

Date
Source
Léman bleu

Invités:

Nicole Valiquer Grecuccio – Députée Socialiste Nicolas Walder – President Des Verts Genevois Christian Gottschall – Vice-president Comite D’initiative Thomas Barth – Ancien Maire De Veyrier Francois Lance – Depute Pdc – Ancien Maire De Lancy

 

 

Communiqué de presse

Date

Initiative populaire « Pour un Urbanisme plus Démocratique » : afin que l’Etat soit obligé de tenir compte de l’avis des Communes genevoises, respectivement des Citoyens en matière de Plans Localisés de Quartier 

Genève, le 14 janvier 2020 – L’urbanisation débridée de notre territoire est aujourd'hui de plus en plus décriée. Le comité d’initiative « Pour un Urbanisme plus Démocratique », composé de 9 membres de tous horizons et soutenu par de nombreuses associations partenaires, a dévoilé ce matin son initiative législative. Celle-ci entend imposer l’avis des Communes et de la Population lorsque l’Etat décide de densifier au détriment du patrimoine bâti et arboré. « En définitive, l’initiative ambitionne d’enrayer l’enlaidissement de certains quartiers au profit d’un urbanisme plus démocratique, plus humain et de qualité » insiste Alain Burri, Président du comité d’initiative.

Le Comité a 4 mois pour récolter au minimum 6’000 signatures.

 

Alain Burri, Président du comité d’initiative – ab@urbadem.ch   

Ce contenu pourrait vous intéresser

Texte brut
[URBADEM] Ce contenu pourrait vous intéresser : [PATH]


------------------------------------------------
Urbadem.ch
Initiative pour un Urbanisme plus Démocratique à Genève

Initiative pour un Urbanisme plus Démocratique à Genève

Texte brut
[URBADEM] Ce contenu pourrait vous intéresser : [PATH]


------------------------------------------------
Urbadem.ch
Initiative pour un Urbanisme plus Démocratique à Genève

ok

  1. Imprimer ce document recto-verso sur un papier A4, sinon votre signature ne sera pas validée
  2. Remplir de manière lisible et signer l’initiative
  3. Plier la page et la glisser dans une enveloppe affranchie (parce que le papier des imprimantes est trop mince pour passer tel quel dans les trieuses de la Poste sans se déchirer) à l’adresse suivante :  

Association pour un Urbanisme plus Démocratique à Genève  

Place des Philosophes 10  

1205 GENEVE

XXX